Association du souvenir du corps expéditionnaire russe en France

Publicité

#5 LA GAZETTE DE L’OURS MICHA, LA MASCOTTE DU CORPS EXPEDITIONNAIRE RUSSE

1 juin 2011 at 9 h 29 min

La fin de l’année 2010 a été riche en évènements pour l’ASCERF.

Le précédent numéro de la Gazette de Michka en a relaté un certain nombre.
Arrêtons-nous sur quelques points forts. Une Assemblée Générale Extraordinaire, convoquée le 16 décembre 2010, a adopté plusieurs modifications aux statuts. Ainsi le nombre des membres du Conseil a-t-il été augmenté. Un premier Conseil de 12 membres, réuni le 16 février 2011, a élu le nouveau Bureau dont la composition a été portée à la connaissance des membres de l’ASCERF.
A cette occasion une nouvelle répartition des tâches a été entérinée, intégrant l’arrivée d’éléments nouveaux, jeunes, dynamiques, porteurs d’idées novatrices. Il a été décidé de doter chaque membre de responsabilités propres, tant au sein du Conseil que dans le cadre plus spécifique du Pèlerinage, de la gestion de notre patrimoine matériel et immatériel.
Redéployer les responsabilités découle du désir des membres du Conseil de participer collectivement de façon créative à la mise en œuvre de la mission de l’ASCERF, leur forte motivation, la volonté et le plaisir de travailler ensemble dans une ambiance amicale et solidaire, de faire progresser notre action…

Téléchargez la Gazette N°5

#4 LA GAZETTE DE L’OURS MICHA, LA MASCOTTE DU CORPS EXPEDITIONNAIRE RUSSE

6 janvier 2011 at 12 h 59 min

Le Docteur Georges Kopiloff ayant souhaité remettre entre les mains du Conseil d’Administration ses fonctions de Président de l’ASCERF, j’ai été élu le 9 octobre 2010 pour le remplacer.
Nous devons exprimer notre reconnaissance à Georges Viatcheslavovitch d’avoir bien voulu exercer ces hautes responsabilités, à la suite du Prince Serge Sergueievitch Obolensky, qui fut pendant tant d’années notre guide dans la conduite de l’Association.
Ce fut une tâche complexe, prenante et particulièrement responsable que le Président Kopiloff assuma avec implication et efficacité pendant deux ans et demi. Qu’il en soit ici remercié !
Aujourd’hui, le Conseil lui a confié les fonctions de Conseiller spécial, en charge des questions d’histoire et de tradition.
Désormais, la Présidence m’incombe et je mesure bien l’honneur qui m’échoit et l’ampleur de la mission …
Elle n’est pas mince. Nous devons remplir le devoir que nous ont confié nos anciens, les officiers survivants du Corps expéditionnaire russe en France. Perpétuer la Mémoire du Corps expéditionnaire et les valeurs dont il était porteur. Entretenir la chapelle-mémorial. Maintenir le lien avec les associations d’anciens combattants français …
Le Conseil, en place depuis 2008, et moi-même, nous œuvrons déjà depuis cette période à la réalisation de ces tâches. Des initiatives ont été lancées, certaines déjà réalisées, d’autres en cours, d’autres encore, en projet …
Forts de votre soutien dans cette période qui connaît ses spécificités, où notre « monopole » de devoir de Mémoire envers le Corps tend à être remis en cause, où nous devons accentuer notre action en direction des autorités françaises,des décideurs, des amis anciens combattants, des historiens français et étrangers, des media, nous sommes résolus à ne pas baisser les bras et mettre toutes nos forces au service de la Mémoire du Corps expéditionnaire russe.
Nous n’avons pas le droit, ce serait trahir nos anciens, de laisser la mémoire devenir l’objet de quelques manipulations politiques. Nous devons continuer à faire connaître le Corps
expéditionnaire, son histoire, l’histoire de l’ASCERF et du devoir de mémoire tel qu’il a été illustré
par nos anciens, par nous-mêmes, par les autorités françaises et les associations d’anciens
combattants amis.
Directement issue du Corps expéditionnaire, l’ASCERF est la seule structure légitime qui
puisse s’y référer. Elle en est la gardienne incontournable.
Le Conseil et moi-même, nous nous engageons à être dignes de votre confiance.

Georges de Brevern

Télécharger la Gazette

#3 LA GAZETTE DE L’OURS MICHA, LA MASCOTTE DU CORPS EXPEDITIONNAIRE RUSSE

20 décembre 2010 at 17 h 17 min

L’année 2010 – c’est l’année croisée France-Russie, Russie-France, voulue par les deux Présidents. De nombreuses cérémonies sont organisées dans chacun des pays.
Mais pour nous, c’est une année d’exception !

En effet, nous verrons le rétablissement définitif de notre croix, témoignage de notre foi orthodoxe et le refleurissement du cimetière militaire russe de Saint-Hilaire-le-Grand.
Suite aux engagements actuels des autorités, en 2011 notre monument aux morts sera reconstruit, à l’identique.
Ces deux symboles avaient été retirés il y a une quinzaine d’années, pour des raisons qu’il est malaisé de comprendre.

Leur retour dans le cadre qui fut le leur perpétuera d’autant plus notre devoir de mémoire.

Cette renaissance fut possible grâce à l’initiative de notre vice-président, le commandant de Brevern. Il a entamé une délicate et longue procédure administrative, au plus haut niveau, avec les autorités compétentes. Sa persévérance fut récompensée par le rétablissement officiel et définitif de notre cimetière dans son cadre antérieur.
Qu’il en soit remercié par tous les membres de l’ASCERF.
Docteur Georges Kopiloff

Télécharger la gazette

COMMUNIQUE DE L’ASSOCIATION DU SOUVENIR DU CORPS EXPEDITIONNAIRE RUSSE EN FRANCE (1916-1918)

20 décembre 2010 at 17 h 08 min

« DEPUIS PLUS DE QUATRE VINGT DIX ANS, LA FRANCE MANIFESTE SA
GRATITUDE ENVERS LE CORPS EXPEDITIONNAIRE RUSSE (1916-1918) »

En cette année 2010 – année croisée de la Russie en France et de la France en Russie-, l’ASCERF, Association du souvenir du Corps expéditionnaire russe en France (1916-1918), gardienne de la mémoire du Corps, tient à rappeler les témoignages de gratitude de la France envers ce dernier.

#2 LA GAZETTE DE L’OURS MICHA, LA MASCOTTE DU CORPS EXPEDITIONNAIRE RUSSE.

20 novembre 2010 at 17 h 21 min

PERPÉTUER NOTRE DEVOIR DE MÉMOIRE
Assurer la pérennité de notre association-souvenir est notre devoir à tous. Maintenir notre cohésion est une nécessité.
Il faut perpétuer à tout prix le devoir de mémoire, initié depuis si longtemps par nos parents et nos anciens. Ces dernières années, nous avons développé notre communication par des liens, des livres, des articles, des conférences.
Nous avons été reconnus et appréciés par de nouveaux publics. Ceci est honorable et va dans le bon sens.
Mais nous devons faire plus!
Nous devons partager notre patrimoine historique avec la nouvelle génération. Elle seule est notre espoir et peut assurer notre pérennité.
A nous de la préparer, de la motiver en l’associant étroitement à nos activités, pour la transmission de notre devoir de mémoire.
Les membres des organisations de jeunesse, présents à nos manifestations, sont nos héritiers.
Qu’ils en soient remerciés !
Merci à chacun et chacune d’entre vous pour votre implication. Sans vous, rien n’était possible.
Je vous présente tous mes vœux pour la Nouvelle Année, vous souhaitant à tous joie et santé.

Docteur Georges Kopiloff

Télécharger la Gazette