#13 LA GAZETTE DE L’OURS MICHKA, LA MASCOTTE DU CORPS EXPEDITIONNAIRE RUSSE

12 mai 2015 at 16 h 53 min

Capture d’écran 2015-05-12 à 18.51.28Le Mot du Président

Chers amis de l’ASCERF, chers lecteurs de la Gazette de l’Ours Michka,

Georges de Brevern a souhaité passer la main et notre Assemblée Générale m’a fait l’honneur de me choisir pour prendre la relève. Tout d’abord, au nom de tous nos membres, je tiens à exprimer notre profonde reconnaissance à Georges de Brevern pour toute la passion et l’énergie qu’il a déployées comme Président. Elles lui ont permis de mener à bien de nombreux projets.

Depuis 90 ans l’ASCERF perpétue, sans aucune interruption, la mémoire des officiers et soldats russes qui, demeurés fidèles à leur engagement, combattirent avec bravoure, loin de leur patrie en danger et de leur foyer, pour témoigner de l’amitié et de la solidarité d’armes entre la France et la Russie.

Je suis particulièrement fière d’avoir l’occasion de poursuivre l’action qui fut menée de longues années par mon père, lequel avait su insuffler aux jeunes le devoir de mémoire et le sens des valeurs.
Aujourd’hui, grâce à la participation active des jeunes de notre Conseil d’Administration, nous pourrons réunir davantage de forces au service de la Mémoire du Corps expéditionnaire russe et pour l’entretien de la chapelle-mémorial. Bien entendu Georges de Brevern, notre Président d’honneur, sera toujours à nos côtés.

En cette année de préparation du centenaire de l’arrivée en France du Corps expéditionnaire russe nous aurons à accentuer notre action auprès des ministères et organismes en charge des anciens combattants, des autorités civiles et militaires nationales et régionales, des historiens français et étrangers et auprès des médias.

Par la suite nous continuerons, en liaison étroite avec les autorités françaises et les associations d’anciens combattants amies, à faire mieux connaître le Corps expéditionnaire russe en France, son histoire et celle de l’ASCERF, qui en est la gardienne incontournable. J’espère vous revoir nombreux au pèlerinage.

Elisabeth OBOLENSKY 

Téléchargez la gazette