#3 LA GAZETTE DE L’OURS MICHA, LA MASCOTTE DU CORPS EXPEDITIONNAIRE RUSSE

20 décembre 2010 at 17 h 17 min

L’année 2010 – c’est l’année croisée France-Russie, Russie-France, voulue par les deux Présidents. De nombreuses cérémonies sont organisées dans chacun des pays.
Mais pour nous, c’est une année d’exception !

En effet, nous verrons le rétablissement définitif de notre croix, témoignage de notre foi orthodoxe et le refleurissement du cimetière militaire russe de Saint-Hilaire-le-Grand.
Suite aux engagements actuels des autorités, en 2011 notre monument aux morts sera reconstruit, à l’identique.
Ces deux symboles avaient été retirés il y a une quinzaine d’années, pour des raisons qu’il est malaisé de comprendre.

Leur retour dans le cadre qui fut le leur perpétuera d’autant plus notre devoir de mémoire.

Cette renaissance fut possible grâce à l’initiative de notre vice-président, le commandant de Brevern. Il a entamé une délicate et longue procédure administrative, au plus haut niveau, avec les autorités compétentes. Sa persévérance fut récompensée par le rétablissement officiel et définitif de notre cimetière dans son cadre antérieur.
Qu’il en soit remercié par tous les membres de l’ASCERF.
Docteur Georges Kopiloff

Télécharger la gazette

#2 LA GAZETTE DE L’OURS MICHA, LA MASCOTTE DU CORPS EXPEDITIONNAIRE RUSSE.

20 novembre 2010 at 17 h 21 min

PERPÉTUER NOTRE DEVOIR DE MÉMOIRE
Assurer la pérennité de notre association-souvenir est notre devoir à tous. Maintenir notre cohésion est une nécessité.
Il faut perpétuer à tout prix le devoir de mémoire, initié depuis si longtemps par nos parents et nos anciens. Ces dernières années, nous avons développé notre communication par des liens, des livres, des articles, des conférences.
Nous avons été reconnus et appréciés par de nouveaux publics. Ceci est honorable et va dans le bon sens.
Mais nous devons faire plus!
Nous devons partager notre patrimoine historique avec la nouvelle génération. Elle seule est notre espoir et peut assurer notre pérennité.
A nous de la préparer, de la motiver en l’associant étroitement à nos activités, pour la transmission de notre devoir de mémoire.
Les membres des organisations de jeunesse, présents à nos manifestations, sont nos héritiers.
Qu’ils en soient remerciés !
Merci à chacun et chacune d’entre vous pour votre implication. Sans vous, rien n’était possible.
Je vous présente tous mes vœux pour la Nouvelle Année, vous souhaitant à tous joie et santé.

Docteur Georges Kopiloff

Télécharger la Gazette